Le chemin de la qualification des Sao football est parsemé des défaites et défaites. Ce qui n’augure pas un lendemain meilleur pour les poulains de DJIMTA YAMTEMADJI. Arrivée à la tête de onze National comme un médecin après la mort, le Sélectionneur National a hérité d’une équipe vieillissante et moins compétitive après le limogeage du français EMMANUEL TREGOAT par le Ministère en charge de la Jeunesse et du sport que dirige le jeune MAHAMED ROUTOUANG NDONGA CHRISTIAN. Battu le 11 Novembre dernier sous la marque étirée d’un but à zéro par le Sylli national de la Guinée Conakry, les Sao du Tchad ont été encore tenu en échec ce dimanche 15 Novembre 2020 sur la pelouse du Stade IDRISS MAHAMT OUYA sur le score d’un but partout démontrant ainsi leur incapacité et leur incohérence dans le Jeu vis-à-vis de leur adversaire. Menés un but à zéro par le Sylli national, avant de revenir au score d’un but partout, les Sao ont très peu de chance de se qualifier pour la suite de la compétition. Même si le ballon est rond, a-t-on coutume de dire au regard de leurs prestations face à leur adversaire ce Dimanche à domicile sans le public à cause de coronavirus ou covid-19. Les amoureux du sport roi ont suivi la rencontre grâce à la retransmission en direct de la télévision Guinéenne. Et pourtant le match s’est joué à huis clos. Le match doit être retransmis en Direct par la RNT et Télé Tchad. Mais ce n’est pas le cas. L’on ignore jusqu’à là, les raisons de cette censure. Or, beaucoup des téléspectateurs attendent devant leurs petits écrans pour suivre ce match retour. Mais hélas ! Pire certains chroniqueurs sportifs n’ont pas accès au stade IDRISS MAHAMAT OUYA pour n’avoir pas reçu les badges. Qu’à cela ne tienne, ces derniers par patriotisme ont remué terre et ciel pour regarder le match à travers les chaines afin d’en informer le public sportif tchadien. Le cas de la FM LIBERTE. Revenons sur l’aire de Jeu, les Sao totalisent trois défaites et un nul. Ce qui réduirait leur qualification. Même si, l’on compterait sur les défaites éventuelles des Maliens et Namibiens pour être repêché. La chance est très minime.
C’est pourquoi, le Ministère en charge de la Jeunesse et du sport et la Fédération Tchadienne de football Association doivent revoir leurs copies de management d’une équipe Nationale. Au besoin, accepter d’être sanctionné par la Confédération Africaine de Football et la FIFA et associée, à une équipe compétitive depuis 2025 que de se plaire dans des défaites répétitives et humiliantes qui n’honorent pas le peuple Sao, grands guerriers reconnus par leurs bravoures. Amis Sportifs, c’est dans cette déconfiture de l’équipe Nationale, les Sao que l’instance dirigeante de notre football se prépare activement à tenir son Assemblée Générale élective le 12 Décembre 2020 prochain alors qu’elle a une part de responsabilité dans l’impréparation et les défaites des Sao ? Ballon à Terre.

MONEKEMDE Eloi