Lancement officiel du mois du livre édition 2020. A l’occasion,
le Ministre du Développement Touristique, de la Culture et de
l’Artisanat PATALET GÉO a mis l’accent sur des innovations
prévues pour cette année. Il s’agit entre autres de baptiser
quatre établissements scolaires à N’Djaména aux noms des
lauréats du Grand Prix littéraire du Tchad, à savoir Noel
NETONON N’DJEKERY, Koulsy LAMKO, Zakaria FADOUL KITIR
et celui du lauréat du Mois du Livre et de la Lecture 2020;
l’élection de dix localités du pays comme sites candidats où
seront créés des centres de Lecture et d’Animation Culturelle
(CLAC) ; l’ouverture de plus d’espace de visibilité pour la
littérature tchadienne d’expression arabe ; le lancement d’une
exposition temporaire sur la vie et l’œuvre de Joseph BRAHIM
SEID au Lycée Joseph BRAHIM SEID de Pala ; le lancément du
projet de construction d’un complexe culturel de haut standing
dans chacune des 23 provinces du Pays.
Quelle appréciation faites-vous de ces projets ? Quel constat
faites-vous de la littérature tchadienne d’expression arabe et
française ? En d’autres termes comment se porte-t-elle ?
Et comment se porte la littérature tchadienne d’expression
française et arabe ?
Et que faire pour rendre visible la littérature tchadienne ?
Vos contributions nous intéressent au 60285204.
Réalisation et présentation, ALLAH-ISSEM Anges.