Abbas Mahamat Tolli (photo), le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), a signé le 22 septembre, une instruction déterminant la commission à prélever par la Banque centrale lors de l’exécution des transferts hors Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon Guinée équatoriale et Tchad).

Dans cette veine, indique le gouverneur, « le taux de la commission à prélever par la Banque centrale lors de l’exécution des transferts sortants hors de la Cemac pour le compte des intermédiaires agréés est fixé à 0,5% hors taxe du montant ». Cela vient en ajout du taux de commission appliqué par les établissements de crédit à leurs clients, qui ne peut excéder 1% hors taxe du montant conformément à l’instruction n° 002/GR/2019 relative à la tarification des opérations des transferts.

Par ailleurs, le taux de la commission à prélever par la Banque centrale lors des transferts sortants hors Cemac pour le compte des trésors publics nationaux et les sous participants aux systèmes et moyens de paiement détenteurs de comptes dans les livres de la Beac est fixé à 0,25% hors taxe du montant. Les directions nationales de la Beac sont chargées de la mise en œuvre de cette instruction qui prend effet à compter du 1er janvier 2021