La justice tchadienne a ordonné lundi la confiscation d’armes de poing placées sous scellés au profit de l’État tchadien. Il s’agit d’un pistolet de marque Belgique, un pistolet de marque Famas et un pistolet de marque brésilienne.

Elles ont été confisquées à la suite de l’évasion du colonel Abdoulaye Ahmat Haroun, jeudi dernier.

Le colonel Abdoulaye Ahmat Haroun a été condamné à cinq ans de prison ferme pour outrage contre les magistrats, discrédit sur une décision de justice et évasion.
 

Cinq autres personnes, Hissein Selio, Souleymane Youssouf, Brahim Mahamat Yaya, Bokhit Ahmat Haroun et Hassan Ahmat, ont été reconnues coupables du délit de complicité d’évasion.

Les cinq complices écopent de cinq ans de prison ferme. Ils seront radiés des effectifs de l’armée tchadienne, en plus d’une condamnation aux dépens.

 
Le parquet avait requis dix ans de prison ferme.

L’audience a eu lieu sous une très forte présence sécuritaire, notamment une centaine de militaires, gendarmes et policiers du GMIP, ainsi que des hommes cagoulés, vêtus de noir.